> Un petit jogging de l'écriture avec moi, ça vous dit?

vendredi 26 octobre 2012

Un petit jogging de l'écriture avec moi, ça vous dit?


A mon dernier cours, nous avons fait tous ensemble un "jogging de l'écriture" assez original. Nous avons pioché au hasard 8 apocopes (une apocope est une abréviation, ex : "aprèm" à la place d' "après-midi). Nous devions alors en 6 minutes chrono, rédiger un texte en les plaçant au fil de l'histoire.

Les miennes étaient : 'blème, blog, 5h du mat, interro, imper, bib, hand, auto.

Quand j'en ai parlé sur Twitter, certains ont eu envie de faire l'exercice à leur tour. Je vous invite à y jouer aussi et à inscrire votre texte dans les commentaires. Attention, chronométrez-vous pour ne pas mettre plus de 6 minutes, le temps limité faisant partie de l'exercice!

Voici mon texte (à ne pas lire si vous souhaitez jouer, ça risquerait de vous influencer!):

"5 heures du mat. Un cri dans la nuit, ou plutôt l'appel au secours d'un bébé désespéré. En pilote auto, je navigue de la chambre à la cuisine, ouvre le micro-onde d'une main et y enfourne un bib rempli à ras bord de l'autre. Une fois la sonnette ressentie et la chaleur du biberon testée, je le délivre enfin à mon bébé affamé. Il tête 2 secondes et hurle de nouveau. Y a comme un 'blème. Impression de passer une interro écrite sans avoir révisé avant. Pendant ce temps, le bébé hurle toujours et j'ai comme une envie de jouer au hand avec pour que ça cesse! En désespoir de cause, je tape sur Google "bébé pleure" et je tombe sur un blog qui me sauve la vie. "Si votre bébé pleure, c'est peut-être les coliques du nourrisson". Et voilà comment je me suis retrouvée à 5h du mat dans la rue, en imper, à la recherche d'une pharmacie".

A vous de jouer!

11 commentaires:

  1. Oh j'adore!! J'ai joué le jeu, je ne t'ai pas lue et j'ai mis mon chrono sur 6 minutes (j'ai du télécharger une apli pr ça dis donc!!)
    Alors voilà ce que ça donne. j'ai qd même relu pour corriger les fautes de frappe...
    "« Mais t'as rien compris j'ai interro de matin et hand cet après midi, tu m'embêtes avec ton petit dejeuner !!
    Prend au moins ton bib pour ton 4h quand meme...
    Mon QUOI ?« 
    Un bruit violent me fait sursauter...je me réveille brutalement. Mais quel rêve débile. Rêver de ma mère comme ça ?!
    Je suis dans ma caisse, ma voiture, mon char, mon auto quoi ! Qu'est-ce que je fous là ?!...ma vision est brouillée et j'ai du mal à voir. Je fixe les points verts de l'horloge de mon tableau de bord : 5h du mat'. Il fait un froid humide,je suis transie. Je jette un œil dans mon rétro et je me fais peur, blème et des yeux de panda. Mon maquillage a coulé. Trop de larmes....Encore une soirée tardive qui s'est mal terminée.
    Je sors prendre l'air, serrée dans mon imper . Crachin et vent. Ras le bol !
    Remarque de quoi je me plains, ça va encore me faire sujet pour mon blog."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waouh suis bluffée quelle créativité! Bravo!!

      Supprimer
  2. Encore un insomnie, je regarde mon téléphone: 5h du mat....poulette va pas tarder à se reveiller pour son bis, je pense à la journée à venir. Titou à une interro, sport (hand probablement) et moi je dois m'atteler à la création de mon blog... rien que ça je suis fatiguée....mais j'arrive toujours pas à dormir! j'entens la pluie tomber, faut vraiment que j'achète un parapluie, mon imper ne couvre pas mon chef ....hummm et voilà 5h30, y'a un blème quand même; où est donc Morphée? je mets ma réverie en monde auto....en attendant que le réveil sonne...
    SP # gangdesfées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo Sarah-Pearl, vous êtes trop fortes le gang des fées! Ca sent le vécu ton texte! :-)

      Supprimer
  3. Je me souviens quand j’étais ado et que j’étais en perm.

    C’était toujours la même histoire, papoter avec mes cop sans se faire prendre par le pion, comme si on en avait pas déjà assez avec les prof.

    Non mais vraiment, on en avait des préoccupations à l’époque, c’était dur la vie….

    On trainait des aprem entières après les cours sur le trottoir du lycée, de temps en temps, on fumait des clopes pour faire les grands, et apres on passait la soirée au tel.

    Ça fait super grand de faire ce genre de truc, enfin peut être pas, mais pas plus que d’essuyer les chaises des salles de réu…. Ou d’aller voir des copines à la mater quand elles ont accouché.

    J’aimais bien ça moi être au collège !

    RépondreSupprimer
  4. Bravo Sarah, toi tu as écrit le textes avec d'autres apocopes, encore mieux!

    RépondreSupprimer
  5. J'ai vraiment aucune volonté... je m'étais dit que j'allais apprendre à dire non. A la première occase, je flanche. Le mail tombe à 5h du mat "salut Steph, tu pourrais faire un petit article sur le blog de Sophie Gourion pour ce soir? je devais le faire mais entre l'interro du grand et les bib du petit, j'y arriverai jamais". Il me l'a fait 25 fois le coup, j'aurais dû l'envoyer péter, me tourner royalement dans mon imper tel albator et le laisser planté là.
    Mais moi je réponds "pas de blème, je vais voir ce que c'est, tant que ça parle pas d'auto ou de hand, je trouverai bien quelque chose à dire!!"
    Et puis j'ai lu, et puis j'ai aimé, et puis j'ai même suivi sur twitter, et puis j'en suis arrivé à remercier ce collègue qui m'a demandé cet article.
    Comme quoi, faut aussi savoir dire oui!

    5min 59.... la minuterie sonne, j'ai joué le jeu! :-) je clique sur publier avant de me relire... :-)

    RépondreSupprimer
  6. Bravo, très joli texte...avec une seconde d'avance en plus, chapeau!

    RépondreSupprimer
  7. 4 minutes 7secondes:


    - Richard, viens te coucher.
    - hmmm ?
    - C'est pas un blème pour toi de zoner sur ton blog à 5h du mat ? Ben pour moi si.
    - hmm ?
    - Richard, bordel, tu fous plus rien. T'as même pas regardé les messages sur le répondeur du fixe, t'as pas fait la lessive, t'as posé le bib de la gosse sur mon imper, t'as pas répondu à Victor pour le tournoi de hand, t'as pas corrigé tes 500 interros en retard, tu vas encore piloter ta classe en mode auto...
    - hmmm ?
    - oh, merde, Richard...

    RépondreSupprimer
  8. Ce matin, j'étais pourtant un peu blème.
    Penchée sur mon blog, mon esprit vagabondait dans son imper en cherchant quelques mots.
    Etanche. Etanche depuis 5h du mat.
    Etanche aux bruits, aux autos, aux cris, aux idiots.
    Même en bas de mon immeuble, dans la cour de récré, juste après l'interro, les enfants dynamisés et survoltés jouaient au foot ou au hand en silence... Incroyable.
    Comme dans un film muet ; les scènes s'enchaînaient sans un mot.
    Juste un souffle de vent.
    C'était sans aucun doute l'heure du bib.

    RépondreSupprimer