> "Parano" "mythe urbain" : les auto-entrepreneurs victimes du syndrome Facebook, vraiment?

mardi 2 octobre 2012

"Parano" "mythe urbain" : les auto-entrepreneurs victimes du syndrome Facebook, vraiment?


Depuis hier, je vois fleurir sur la toile des billets qui tentent de décrédibiliser l’inquiétude ressentie par les auto-entrepreneurs. On y parle de « panique et parano », de « mythes urbains du web ». En gros, nous aurions été tous victimes d’une « hallucination collective ». Ca ne vous rappelle rien ? La semaine dernière, nous avions déjà vécu le « syndrome Facebook » et j’y trouve beaucoup de points communs.

Tout d’abord une communication fumeuse et volontairement opaque, dans les 2 cas, amplifiée par des médias alarmistes. Dès vendredi matin, « La fin des auto-entrepreneurs » et autres titres anxiogènes n’ont cessé de tourner en boucle, ajoutant à l’inquiétude générale. Dans la journée de samedi, nous apprenions enfin par Sylvia Pinel que l’exonération de charges, au cœur du système, serait toujours d’actualité. Lundi, nous en savions un peu plus, à savoir que les cotisations seraient alignées sur celles des autres entrepreneurs, soit a priori une augmentation de 3%. Mais rien de vraiment confirmé. Beaucoup de bruit pour rien alors ? Certainement pas, car les choses ne vont certainement pas s’arrêter là. Ce matin, Sylvia Pinel évoque en effet dans « Les Echos » la mission d'inspection de l'IGF et de l'Igas qui débute prochainement. Elle mentionne un nouveau point à l’ordre du jour : la limite du régime de l’auto-entreprenariat dans le temps. Alors que le gouvernement prône l’égalitarisme en alignant les cotisations, il crée une nouvelle différence entre les entrepreneurs avec cette limite de temps. 2 poids 2 mesures sous couvert de « protection des personnes concernées ».

Comme pour le syndrome Facebook, j’ai vu également beaucoup de gens donner des leçons « après coup », jouant ainsi les experts à peu de frais. Quand on n’est pas soi-même impliqué ou que l’on est passé à côté du buzz de vendredi, il est très facile de regarder cela avec distance une fois les choses un peu plus clarifiées. Pour Facebook, j’avais reçu beaucoup de messages de personnes paniquées qui me demandaient de leur expliquer comment effacer leurs MP. Une fois la rumeur dissipée, ce sont les mêmes qui raillaient ceux qui avaient cédés à la panique, affirmant fièrement qu’il ne fallait pas croire tout ce que l’on disait. Dans les 2 cas, beaucoup de jugements péremptoires et peu de connaissance de sujet. Combien parmi ces « experts du web auto-proclamés » savent régler correctement leurs paramètres de confidentialité ? A peu près aussi peu que le nombre de personnes qui connaissent réellement le sujet de l’auto-entreprenariat. Le prétexte commode du délire collectif a l’avantage certain de ne pas devoir se justifier sur d’autres points plus obscurs. Circulez, y a rien à voir.

En ce qui me concerne, je ne regrette pas mon billet de vendredi pas plus que je n’ai de leçons à recevoir. L’intérêt du blog c’est l’immédiateté, la photographie subjective de l’instant T. La journée de vendredi était différente d’aujourd’hui, mes billets aussi. Et jusqu’à preuve du contraire, même si le régime d’auto-entrepreneur n’est pas menacé, nous ne savons toujours pas vraiment à quelle sauce nous serons mangés. La vigilance reste donc de mise.

Edit : Eric me signale ce jour cet article très pédagogique et qui permet d'y voir plus clair