> Petits bonheurs en vrac

mardi 14 février 2012

Petits bonheurs en vrac

Depuis que j’ai ouvert ce blog, je vous ai fait part de mes doutes, de mes moments de solitude (chez Pôle Emploi, entre autres) et de mes coups de griffes.

J’ai peu parlé finalement de mes petits bonheurs, pas pour faire pleurer dans les chaumières mais par pudeur mal placée, par peur de paraître arrogante. Et puis par superstition aussi…je me dis souvent que, comme le silence, le bonheur disparaît quand on prononce son nom.

Pourtant, en agissant de la sorte, je n’offre qu’une vision parcellaire de moi-même et je mens en quelque sorte par omission. Je ne me reconnais pas forcément dans l’image que je renvoie ici, sorte de créature virtuelle qui alterne avec une régularité d’horloger coups de gueules et moments de lose.

Alors, pour changer, j’ai décidé de vous faire partager aujourd’hui les jolies surprises qui se sont présentées à moi récemment :

- Mon ex employeur a donné son accord dans le cadre du DIF pour une formation au CFPJ intitulée « Académie de l’écriture ». Pendant 2 mois et demi, à raison d’un soir par semaine je vais retourner sur les bancs de l’école pour me consacrer à l’écriture. Maitriser le rythme, trouver un titre accrocheur, connaître les méthodes pour capter l’attention de choses feront partie des choses qui me seront inculquées lors de ces ateliers. Jusqu’ici, j’ai toujours eu le complexe de l’autodidacte et ce frein m’a souvent empêchée de me dépasser, d’aller saisir des opportunités. Même si cette formation n’est pas très longue, je pense qu’elle aura des effets positifs sur ma confiance en moi, en tout cas je suis très enthousiaste à l’idée d’y participer !

- Après 3 envois de courrier, 3 rdv qui n’ont servi à rien et 5 coups de fils inutiles, je suis enfin tombée sur un conseiller Pole Emploi qui, en 2 clics, a débloqué mon dossier. « En effet, on vous doit de l’argent. Voilà votre avis de paiement, tout est débloqué ». « Je vous embrasserais presque » lui ai-je répondu sous le coup de l’émotion. Lui, aussi professionnel et impassible qu’un gardien de Buckingham Palace, n’a laissé filtrer aucune émotion face à ce cri du cœur .

- Quand une copine m’a écrit pour me dire « on parle de ton blog dans Biba » j’ai cru à une mauvaise blague. Quand elle m’a envoyé l’article, j’ai relu 3 fois pour être sure qu’il s’agissait bien de moi ! Et pourtant c’était bien vrai, « Tout à l’égo » était cité dans la catégorie « bons blogs », juste au-dessus d’Instagram, rien que ça ! C’est vrai que j’égratigne souvent la presse féminine mais y voir associés les qualificatifs « féministe » et « pleine d’humour » (souvent considérés comme un oxymore) est suffisamment rare pour être mentionné ! Cette parution me conforte également dans mes choix : en décidant d’arrêter d’écrire sur des supports ne rémunérant pas ses contributeurs, je prenais le risque de perdre de la visibilité, de tomber dans les limbes d’internet. Grâce aux réseaux sociaux, à l’engagement de mes proches et de ceux qui me lisent, j’arrive à me passer de cette visibilité trop chère payée. Evidemment, aucun des articles de mon blog n’a atteint le nombre de pages vues engrangées sur les autres sites mais je me sens plus en adéquation avec moi-même et ça, ça n’a pas de prix !

- J’ai eu la chance d’être sollicitée par la journaliste Aïda Valceanu pour son article sur Twitter et le monde de l’édition, que je vous conseille de lire ici. Mon blog y est cité en tant que « blog littéraire », qualificatif très flatteur et un peu surévalué surtout quand on le rapproche de certains titres d’articles du type « Babar est-il la nouvelle Zahia ? »!Un grand merci à elle !

- Enfin, j’ai été sollicitée pour un projet de rédactionnel, qui, s’il aboutit, serait une très jolie carte de visite sur mon CV. Le projet n’est qu’au stade d’ébauche à l’heure actuelle et j’en saurai plus en mars. Néanmoins, le simple fait qu’on ait pensé à moi pour ce type de projet suffit à mon contentement !

C’était la minute « petits bonheurs », amour et guimauve, terriblement raccord en ce jour de St Valentin ! Demain nous reprendrons le cours normal de nos programmes, restez connectés !

5 commentaires: