> Comment occuper son enfant à Paris : Jardin d'été au musée du Quai Branly

jeudi 24 juillet 2014

Comment occuper son enfant à Paris : Jardin d'été au musée du Quai Branly



A Paris, les activités ne manquent pas pour occuper les enfants pendant l’été.

A condition d’avoir le temps et les moyens.

En effet, à moins de s’y être pris 2 mois avant, les ateliers affichent complets la plupart du temps.

Et trop souvent, les activités destinées aux enfants sont de véritables attrape-gogos, chères et bâclées (j’avais parlé précedemment ici de l’exposition Martine au musée en herbe, expédiée en 5 minutes).

Heureusement, il existe de jolies surprises comme le programme « Jardin d’été » organisé par le musée du Quai Branly. Dans cet agréable jardin, le musée a prévu une programmation très éclectique, pour petits et grands pendant tout l’été. Fait non négligeable, toutes les activités proposées sont 100% gratuites.

Au programme pour les adultes : salon de lecture, siestes électroniques (des sessions musicales à écouter à l’horizontale), concert ou initiation au ukulélé.

Pour les enfants : jeu de piste, lecture de contes, atelier tatouage, initiation à la langue des signes des indiens et bibliothèque en plein air.

Je suis tombée sur cet événement complètement par hasard, un jour où je tapais désespérément sur Google  « Comment occuper son enfant en juillet à Paris ».

J’ai donc testé mercredi dernier l’atelier tatouages avec ma fille. Une session d’une demi-heure pour parents et enfants sous l’encadrement d’une animatrice, en rapport avec l’exposition "Tatoueurs, tatoués" qui a lieu au musée en ce moment. 

Après une rapide explication sur l’origine des tatouages, les enfants sont invités à choisir un motif puis à le décalquer. 



Ils doivent ensuite reporter le dessin sur un carbone spécial. L’adulte se charge enfin de l’appliquer sur le bras de l’enfant. 



Une activité très intéressante et très bien organisée qui a beaucoup plu à ma fille. Petit conseil : l’atelier n’acceptant pas plus de 15 personnes, il vaut mieux arriver en avance (nous étions sur place à 14h alors que l’atelier commençait à 14h30). Il y a des sessions toutes les demi-heures de 14h30 à 16h30 tous les jours.

Nous nous sommes ensuite rendues dans la bibliothèque en plein air : au cœur du jardin, sont disposés transats et coussins permettant d’être confortablement assis pour dévorer les livres en rapport avec les expositions. Ou de jouer avec les jeux de société mis à la disposition des parents et des enfants. L’animatrice qui encadre le lieu a proposé à ma fille de construire et de décorer un mini-tipi. 



Elle s’est beaucoup amusée à le faire. Devant son enthousiasme, l’animatrice m’a conseillé de l’inscrire à l’atelier d’initiation à la langue des signes des indiens de mercredi prochain, ce que je me suis empressée de faire en rentrant à la maison.

Pour ma part, je testerais bien la sieste électronique mais je crains que ça ne soit pas à l’ordre du jour !