> Elles osent! Entreprendre au féminin : Coline Debayle d'Artips

vendredi 20 juin 2014

Elles osent! Entreprendre au féminin : Coline Debayle d'Artips



Bonjour Coline, peux-tu nous parler d’Artips? Quel est son concept, comment est née cette newsletter ?

Bonjour Sophie,

Artips est une start-up française, qui apporte une dose d’art au quotidien. Trois fois par semaine, recevez gratuitement une anecdote originale et captivante sur une œuvre d’art connue ou moins connue. A lire par email, en moins d’une minute. Artips rend l’histoire de l’Art plus accessible à la fois en termes de mobilité et de contenu. Artips peut-être lu dans le métro sur smartphone, en famille sur tablette ou bien au travail sur ordinateur.

Pourquoi Michel-Ange est-il revenu pour signer sa Pietà comme un voleur ? Pourquoi la serveuse du bar des Folies-Bergères représentée par Manet semble si mélancolique ?
Quelles sont les prémonitions pas si surréalistes de Dali ou de Brauner ?

De l’Antiquité à l’art contemporain, Artips permet d’appréhender des œuvres d’art sous un angle nouveau. Avec plus de 80 rédacteurs spécialistes dont certains professeurs d’histoire de l’Art, Artips raconte chaque jour une anecdote mémorable sur une peinture, une sculpture ou une photo…

Le projet est né d’une frustration que je partageais avec mon associé. Diplômée
de Sciences-Po et d’HEC, j’étais très attristée de constater que, dans la vie active, on manque de temps pour se cultiver ou pour visiter des expositions. Mon associé quant à lui se levait tous les matins à 5 heures afin de lire de l’histoire de l’art avant d’aller développer des solutions techniques innovantes.

Quel a été ton parcours ?

J’ai été récemment diplômée de HEC et Sciences-Po Paris. J’ai également vécu un an aux Etats-Unis. J’ai lancé Artips avec Jean, 6 mois avant d’être diplômée.

Quel est le modèle économique d’Artips ?

-       Nous proposons à des musées de parler de leurs propres œuvres
-       Nous proposons à des grands groupes d’envoyer nos anecdotes à leurs employés
-       Nous avons édité un livre avec les meilleures anecdotes. Nous développons actuellement une application mobile. L’objectif est de fournir des options à nos abonnés comme par exemple un programme sur mesure, un focus sur une période, une visite guidée, les « 10 secrets d’une exposition ».


Peux-tu nous dresser le portrait robot d’un ou d’une abonné(e)? Combien d’abonné(e)s comptez-vous à ce jour ?

Il n’y a pas de portrait robot d’un ou d’une abonnée Artips. Le point commun de tous nos lecteurs est leur « curiosité ». Nous sommes très lus par les enseignants, les étudiants, entre autres, partout en France et déjà dans plus de 115 pays.
Aujourd’hui, nous comptons plusieurs dizaines de milliers de lecteurs.  

Comment trouvez-vous les anecdotes racontées par le site ? Quelle est ta préférée ?

Nous avons créé un réseau de plus de 80 spécialistes (professeurs, guides, médiateurs, étudiants…) qui proposent leurs anecdotes au gré de leurs visites et de leurs coups de cœur. Chaque anecdote est ensuite validée par Gérard Marié, professeur d’histoire de l’art dans des facultés parisienne pour s’assurer que tout notre contenu soit parfaitement crédible


Comment expliques-tu le succès des newsletters comme Artips ou My Little Paris ou d’applications comme « Un texte, un jour » ?

Que ce soit les newsletters de My Little Paris ou d’Artips, chaque email est très travaillé. Une équipe de spécialistes est mobilisée pour assurer une constance dans la qualité du contenu. Et puis, c’est un petit rayon de soleil dans notre quotidien, souvent très stressant.

En tant que femme, quelles ont été les difficultés rencontrées lors de la ta création d’entreprise ? Comment as-tu pu lever ces freins ? As-tu bien été accueillie dans le milieu du numérique ?

Etre une femme a des avantages et des inconvénients dans le milieu entrepreneurial, dans le monde du digital et dans l’univers professionnel en règle général.
Pour ma part, ça a vraiment été un atout et je n’ai jamais rencontré des interlocuteurs qui ne m’accordaient pas la même crédibilité qu’à un homme. En revanche, il faut bien choisir les personnes qui vont nous entourer au quotidien dans l’aventure (associé, employés, partenaires...) , ils sont la garantie essentielle de l’égalité.

Quels conseils donnerais-tu à une femme qui souhaiterait se lancer aujourd’hui ?

Lancez-vous, mais ne vous lancez pas seule. Associez-vous avec quelqu’un en qui vous avez une confiance professionnelle à toute épreuve, car des épreuves il y en aura !
N’attendez pas de tout savoir si l’entrepreneuriat, c’est impossible. Vous apprendrez.

Fais-tu partie d’un réseau féminin ? Si oui lequel ?

Non, je ne fais pas partie d’un réseau féminin, mais j’en côtoie certains.

As-tu un exemple de femme qui a pu t’inspirer ou avoir valeur d’exemple ?

Oui, j’ai lu le livre de Shéryl Sandberg,  actuellement COO  de Facebook. Elle analyse le comportement et la perception des femmes à fortes responsabilités dans le monde professionnel. Sous pression, hommes et femmes ne réagissent pas de la même façon de par les conventions établies.  Je vous invite à le lire, il est très instructif !


Quelles sont les futures évolutions d’Artips ?

Il y en a beaucoup à venir ! Les prochaines en date sont le lancement d’une application mobile et la traduction d’Artips en anglais et en espagnol en septembre prochain.

Pour en savoir plus : le site internet d'Artips