> "Quand le ménage devient tendance" : après le it bag, la it serpillère?

mardi 29 avril 2014

"Quand le ménage devient tendance" : après le it bag, la it serpillère?



Quand on se déclare féministe, les gens pensent souvent à vous.

Mais pas pour vous envoyer des fleurs, plutôt pour vous faire part des horreurs sur lesquelles ils sont tombés.

Sur Twitter, on m’écrit ainsi très régulièrement ce genre de message : « Tiens, j’ai vu ce truc, tu vas hurler » ou « J’ai pensé à toi en voyant cette horreur ». Ou encore « Ce matin, j’ai entendu ce gros beauf sexiste, ça m’a fait penser à toi ».

Ce matin, à 6 heures pétantes, je suis donc tombée sur le tweet que m’avait adressé ma copine Frayer : cette magnifique vitrine de la Compagnie de Provence. 



Une marque, qui, selon ses propres termes "véhicule une vision moderne de la Provence, peu conventionnelle, avec une pointe d’humour et de légèreté".

"Quand le ménage devient tendance". Allons bon, après, Cif qui nous sacrait reine du balai à chiottes, voilà qu’une marque de produits d’entretien veut nous pousser à astiquer au prétexte que ce serait à la mode. A côté de cette accroche, "Moulinex libère la femme" paraîtrait presque féministe. Après le "it bag" à quand le "it plumeau" ou la "it serpillère" ?

Ben oui, manquerait plus que la FÂAAAMME néglige son apparence quand elle récure ses toilettes ou nettoie sa vaisselle : même au turbin elle se doit être élégante. D’où ses magnifiques gants, Vichy et rose bonbon forcément, qui pendouillent poétiquement dans la vitrine histoire de bien nous rappeler que le ménage est avant tout l’affaire des femmes. Comme Cif, la marque sous-entend ici qu’il s’agit d’une noble tâche : les mains dessinées en arrière-plan et qui semblent porter le flacon de liquide vaisselle comme un trophée précieux sont là pour nous le rappeler.

Parfaite illustration du concept de « soumission enchantée » dont parlait Bourdieu !

Tendance le ménage, vraiment ? Comme l’a judicieusement écrit @juliechabaud, une de mes followeuses : « Inutile de s’y mettre, ça sera vite dépassé ».