> "Only Girls" : le garage pour femmes qui nous prend pour des dindes

mardi 8 avril 2014

"Only Girls" : le garage pour femmes qui nous prend pour des dindes




Après la voiture pour femme à « assortir à son ombre à paupières » et équipée d’un système d’air conditionné qui «améliore la qualité de peau de la conductrice», on pensait avoir tout vu question marketing genré automobile.



C’était sans compter sur l’imagination d’un garagiste de banlieue parisienne qui vient de créer « Only Girls, le garage au féminin ». Le concept : « « Only Girls créé l’innovation en donnant aux femmes l’envie d’être l’unique maîtresse de leur véhicule. Nous sommes un garage de réparation automobile dédié aux femmes. Dont le but est de proposer un service adapté et transparent, dans un cadre élégant, chaleureux et féminin. Votre visite chez le garagiste ne sera plus jamais une corvée, mais plutôt un moment de détente enrichissant. ».

Le site internet donne le ton : coloris violine, silhouettes féminines et forfaits révisions simplifiés (on s’adresse aux femmes, ils ne s’agirait pas d’être trop technique hein, n’oublions pas qu’elles pensent avec leurs ovaires plutôt qu’avec leur cerveau). Pour les aider, chaque forfait est représenté par une jeune femme de profil : vous avez ainsi le choix entre Angélique, Mélina, Sofia ou Lydia. Vidange incluse ou non (contrairement aux apparences, il ne s’agit pas d’un site d’escort-girl).



Amel Berrauhou, une des responsables d’ « Only Girls » explique au Parisien « L’autre problème d’un garage, c’est l’attente. On ne sait pas quoi faire, car c’est un monde d’hommes ». La Fâaamme aura donc à sa disposition 4 espaces pour retrouver sa féminité mise à mal par ces affreuses odeurs d’essence et ses réparateurs poilus. Elle pourra ainsi boire un thé et manger des macarons à l’espace caféteria, se faire masser ou manucurer et même se faire épiler les sourcils.



A l’heure où les femmes prennent le volant en Arabie Saoudite pour défendre leur droit à conduire, en France on nous vend un garage « spécial femmes ».


« Soyez les conductrices du changement » nous enjoint le slogan du site internet. Drôle d’ironie quand on constate le sexisme du projet.

Le changement de mentalité, c’est pas pour maintenant visiblement.