> Anniversaires : qui décrochera son diplôme de mère parfaite?

mercredi 20 novembre 2013

Anniversaires : qui décrochera son diplôme de mère parfaite?



Hier, ma fille de 5 ans a reçu sa première invitation de l'année.

« X est heureuse de t’inviter à son anniversaire. Nous commencerons par une croisière sur la Seine puis nous rentrerons jouer à la maison ».

Je me suis frottée les yeux, ai relu 2 fois avant de me dire que cette invitation reflétait bien une tendance que j’avais observée ces derniers temps : les anniversaires d’enfants étaient devenus des réceptions à part entière.

Dans une surenchère de décorations ultra-léchées, d’animations sophistiquées et de gâteaux dignes de Top Chef, c’est à celle qui décrochera le diplôme de la meilleure mère.

Une véritable escalade à l’image de ces mariages où il s’agit avant tout d’en mettre plein la vue.


« On va les éclater » se moquait Gad Elmaleh en caricaturant Coco qui organisait la bar-mistvah de son fils : « J’ai envoyé un carton d’invitation à chaque invité : dans chaque carton y avait un ordinateur portable qui s’ouvrait comme un carton. Sur l’écran y avait l’invitation, tu cliques, elle s’en va par internet ». « Je voulais un rabbin beau gosse, je l’ai fait venir en Concorde tout seul. Tu me dis combien et je paye ».

On n’en est pas loin aujourd’hui avec ces anniversaires grandioses repris en boucle sur les blogs de maman. Il ne suffit pas de faire, il faut aussi le faire savoir.

Et regardez comme mes invitations réalisées chez l’imprimeur sont jolies.

Et extasiez-vous devant les cadeaux qui coûtent un bras.

Et observez comme mon appartement (et mon enfant) ressemble à une gravure de mode même après l’invasion des enfants. 

JE VOUS AI E-CLA-TES

En discutant avec mes copines sur Facebook, j’ai pu vérifier que ce phénomène était bel et bien généralisé. J’ai même découvert qu’à l’image des « wedding planners », il existait des « birthday planners » qui proposent pour la modique somme de 950€ d’organiser l’anniversaire de vos chères têtes blondes.

Mes amies ont confirmé mon ressenti, voici quelques uns de leurs témoignages en vrac (le billet de Morticia est également à lire sur le sujet) :

"On s'en sort plus, les gosses ne savent même plus aller à un anniversaire sans réclamer de partir eux aussi avec un cadeau, c'est n'importe quoi. Ils ne savent plus offrir et rien attendre en retour, et ce sont les adultes qui entretiennent ça pour gagner la course à la meilleur mère de la terre. Bref, ça m'énerve !"

 "Nous une fois, on a eu une invitation avec un mot disant pas de cadeau mais une petite participation (je crois qu'il était précisé 10 euros max) pour un abonnement. J'avais trouvé ça intelligent mais je n'aurais jamais osé."

"Le plus fou que j'aie vu, c'était un anniversaire où mon fils de 3-4 ans à l'époque était invité et où les parents des gamins étaient accueillis par un majordome en queue de pie avec plateau de coupes de Champagne (le reste, hallucinant, allant avec bien sur...)"

"J'ai vu des trucs ahurissants qui viennent quand même la plupart du temps des parents. Les gosses ne demandent pas tout un tralalala, beaucoup de mères parfaites veulent épater la galerie et je suis quasi certaine qu'avec ces surenchères on pourrait en arriver à un truc genre événement promotionnel ! Tu sais, ces manifestations où les gens people se font photographier sur des fonds avec en logo un objet de marque. C’est limite si tu dois pas aussi faire un buffet pour les parents"

Pour ma part, je refuse de rentrer dans cette surenchère. Ce qui ne veut pas dire que je ne prépare pas les anniversaires de mes enfants, bien au contraire (j’en ai déjà parlé dans un précédent billet). Il n'est simplement pas question d’entrer dans cet étalage de fric malsain (même si, dans ce cas précis, je connais la mère qui invite ma fille : je sais que son but n’est pas d’en mettre plein la vue). "C'est le temps perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante" disait le Petit Prince. C'est pareil pour les anniversaires : c'est le temps passé qui compte, pas l'argent.

En général, je prépare quelques activités, j’achète ma déco chez Héma et je m’amuse à fabriquer un gâteau sympa autour d’un thème défini par mes enfants. Cela suffit à mon bonheur et à celui de mes enfants sans avoir à dépenser un fric monstre (si vous manquez d’inspiration, ma copine Isabelle déborde de créativité à ce sujet et propose sur son blog plein d’idées home-made).

J’ai pu d’ailleurs remarquer qu’au-delà des animations ultrasophistiqués, ce que préfèrent les enfants c’est de retourner littéralement la chambre de celui qui invite.

« Les enfants sont pourris vous savez ! Alors qu'avec un bout de ficelle et un morceau de carton ils s'amusent comme des fous ! » (Madame Musquin style).



Cette année, mon fils de 8 ans a refusé en bloc toutes mes tentatives d’animation pour son anniversaire (chasse au trésor, activité manuelle).

« Je veux juste aller jouer au ballon avec mes copains au parc » m'a-t-il répondu. Je dois avouer que ça m’arrange bien…