> Journée de lutte contre les violences faites aux femmes : infographie "Les mots tuent"

vendredi 23 novembre 2018

Journée de lutte contre les violences faites aux femmes : infographie "Les mots tuent"

Lundi prochain, je participerai à Toulouse au débat organisé par l’association des Journalistes de Toulouse et sa région (AJT-R) « Le poids des mots dans le traitement médiatique des violences faites aux femmes ».
A quelques jours de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, j’ai trouvé intéressant de prendre de la hauteur et d’aller au-delà du simple constat en analysant les 334 articles épinglés sur le Tumblr "Les mots tuent".
Je précise qu’il ne s’agit nullement de faire du « Name and shame » ou de donner des leçons aux rédactions d’autant que certaines ont déjà entrepris un travail de réflexion pour améliorer le traitement des violences sexistes et sexuelles dans leurs colonnes. 
Par ailleurs, en tant qu'ex-journaliste web,  je connais la pression de l'audience et du clickbait et l'urgence dans laquelle les journalistes sont souvent contraint.e.s de travailler. Je sais aussi que, parfois, les titres sont réécrits par les rédacteur.rice.s en chef afin de faire du buzz sans l'aval de leurs auteur.e.s.
Le but de cette infographie est donc de dresser un état des lieux et un bilan afin d’envisager ensemble comment offrir aux lecteur.rice.s l’information la plus juste et la plus objective possible.
L'analyse de ces chiffres se trouve juste après l'infographie.


L’infographie nous apprend que :
-        Le Tumblr est extrêmement représentatif de l’ensemble de la presse puisque 90 titres y sont épinglés
-        La PQR (presse quotidienne régionale) est sur-représentée dans le Tumblr. Un secteur plus masculin que la moyenne :d’après les données de la CCIJP (Commission de la carte d'identité des journalistes professionnels), la PQR ne compte que 37,6 % de femmes journalistes versus 46,3% toutes rédactions confondues
-        Le genre des auteur.e.s des articles n’est pas identifié pour 58% des titres épinglés. Ils sont soit signés par « la rédaction » soit par des initiales. Les femmes représentent 16% des auteures (ce qui prouve qu’on peut être une femme et avoir intériorisé les stéréotypes de genre). Les hommes, quant à eux, représentent 26% des auteurs
-        Le pourcentage d’articles corrigés est en constante augmentation : de 0% d’articles parus en 2015, on passe à 4% en 2016 et à 15% en 2017, preuve que le travail de sensibilisation a porté ses fruits. Le Tumblr a bénéficié d’une forte exposition  dès son lancement soit une cinquantaine de retombées médiatiques (Brut, Le Monde, Libération, France Inter…). Néanmoins, le pourcentage d’articles corrigés tombe à 8% en 2018. Restons positifs, l’année n’est pas terminée !
J’en profite pour remercier les contributeur.rice.s qui me signalent régulièrement les articles problématiques : votre aide est précieuse.
Si vous aussi vous souhaitez me signaler un article, 3 solutions : m’écrire à lesmotstuent(@)outlook.fr , me mentionner sur Twitter @sophie_gourion ou identifier l’article avec le hashtag #LesMotsTuent.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire