> Interview fromage et féminisme : Truuffe

lundi 14 décembre 2015

Interview fromage et féminisme : Truuffe



Parce que le fromage c’est la vie.
Parce que les féministes ont de l’humour.
Parce que militantisme et fromage ne sont pas incompatibles.
Parce qu’il n’y a pas un féminisme mais des féministes.

J’ai crée cette série d’interviews décalées « Fromage et féminisme » #FF.

Aujourd’hui c’est Truuffe qui répond à mes questions.

NB : Cette série d'interviews a été menée au mois d'octobre donc bien avant la série d'attentats du 13 novembre 

Bonjour Truuffe, peux-tu te présenter en quelques mots : es-tu plutôt coulante comme un brie de Melun ou forte comme un Munster ?
Je dirais que je suis plutôt Beaufort : beaucoup de goût et du caractère.

D’après toi, le féminisme on en fait tout un fromage ?
Oui on en fait tout un fromage, mais c’est une bonne chose, je préfère encore qu’on conteste / déteste / troll le féminisme. Comme disait le grand poète Jean-Jacques « Tout mais pas l’indifférence » ! Je préfère que ça agace, au moins on parle du sujet.

La dernière actualité (pub sexiste, bad buzz, déclaration de people…) qui sent le roquefort ?
Les pubs Accor Hotel Arena :

Un soupçon de culture du viol, une pincée de sexisme, et le tout bien remué avec une pensée vaseuse, on tient un bon gros win ! 

Comment couper le fromage de façon féministe (et donc égalitaire) ?
On laisse chacun couper la part qui lui convient, sans se censurer et avec un couteau qui coupe bien, rien de plus pénible que de devoir se battre avec le fromage.

Ton plateau de fromage idéal ? Avec qui aimerais-tu le partager ?
Cantal jeune, beaufort, tomme de Savoie, comté et roquefort + du pain frais avec une croute bien craquante.
Je proposerais bien à Matthew Bomer de venir en croquer un morceau !

Le one pot pasta a crée la polémique : et toi, c’est quoi ta recette de la honte avec du fromage ?
Mon remède de lendemain de cuite : Fromage + Thé, sans pain.
Parce que le fromage ça guérit !

Comme moi, tu fais partie de la team #veilletwitta : qu’est ce qui te fait sentir parfois comme une vieille croûte, sur Twitter ou ailleurs ?
Je ne comprends plus les TT…
Là tout de suite le top TT c’est #1YearSinceStealMyGirl , et d’après mes recherches c’est une chanson des One Directions, groupe dont je suis incapable de fredonner le moindre titre alors que j’ai cité Jean-Jacques (amour de ma vie depuis que j’ai 12 ans) plus haut… je pense que je suis une vieille croute !

Pour toi le féminisme c’est plutôt à -0% de matière grasse comme le Bridelight ou à plus de 35% comme le Brillat Savarin?
Serait-il possible d’arrêter d’insulter les bons produits de France ?
Je vais aller plus loin, le féminisme c’est de la crème fraiche de Normandie avec de la matière grasse partout !
La meilleure c’est la Hardel :


   
Y’en a au George V, mais surtout ça vient de chez moi J
Et quand on retourne le pot, la crème tient, c’est comme le féminisme : même si tu es toute tourneboulée par un événement quelconque (ou tes règles parce-que tu es une fâââââââââââââme), JAMAIS tu ne laisses tomber

Es-tu favorable à une AOC pour le féminisme ?
Non, les idées ça ne se labellise pas.
En revanche des cours à l’école primaire oui.

Si on devait remplacer « Belle des champs » par une femme que tu admires, qui serait-elle ?
1/ Ma Maman, parce qu’elle ne m’a jamais dit ce que c’était que d’être une « vraie fille », qu’elle aime le foot, et qu’elle fait les mêmes reproches / compliment à mes frères et moi
2/ Clara Gaymard : PDG, 9 enfants, 55 ans… franchement respect !
3/ Mercedes Erra
 
Merci à Truuffe pour cette interview!

Tu es féministe, tu aimes le fromage et tu souhaites être interviewée ? (tu as le droit de répondre même si tu le détestes, le fromage, pas le féminisme). Ecris-moi un petit mail à sophiegourion(at)hotmail.fr et je t’enverrai les questions !