> RE-CREATION : mon expérience de jurée d'un prix de mode éthique

vendredi 29 mai 2015

RE-CREATION : mon expérience de jurée d'un prix de mode éthique


Crédit photo : David Gaudichaud

La vie est drôle parfois. Tous les 2 mois, lorsque j’accompagne mon fils chez l’orthodontiste, je ne peux m’empêcher de lever la tête en sortant du métro, captivée par ce bâtiment transparent où s’agitent des étudiants. J’imagine les robes, les modèles, les patrons, les coutures, les bâtis et surtout j’envie ces jeunes qui peuvent vivre leur passion au sein de ce joli endroit dédié à la mode et au design, l’Istituto Marangoni.


Coup du hasard, j’ai reçu il y a quelques semaines un message de l’Istituto Marangoni m’invitant à participer en tant que jurée au prix « RE-CREATION».  L’initiative m’a immédiatement enthousiasmée d’autant que le but du concours était de sensibiliser les jeunes créateurs et le public au développement durable dans la mode (une problématique que j’avais déjà abordée pour l’Express Styles).

A cet effet, une quinzaine d’étudiants en 2ème année de « Fashion Design » ont créé une silhouette à partir de 20 vêtements choisis par eux à la Friperie Solidaire avec une utilisation maximum d’éléments issus du recyclage. Un projet qu’ils ont dû mener en plus de leurs cours et qui ne leur rapportait aucun point supplémentaire. Une initiative doublement louable donc !

Les notes se décomposaient de la façon suivante : 10 points étaient attribués à la créativité, 10 portaient sur l’utilisation maximum d’éléments issus du recylage.


Voici ma petite sélection de modèles :

Un formidable travail du cuir avec cet ensemble militaire




Un ensemble sportswear réalisé par le seul homme du concours !




Mon coup de cœur du concours, une tenue qui fait totalement oublier les vêtements d’origine (que l’on peut apercevoir sur la planche suivante)




Mon deuxième coup de cœur : une silhouette très japonisante, inspirée de l’univers de « Comme des garçons »




Une robe faite à base de rideau, pull et chemise d’homme




La créatrice de cette robe était malheureusement absente ce jour-là, je n’ai donc pas pu avoir d’explications sur sa création



Une chemise à pans très aérienne




Un ensemble noir, réchauffé par des fleurs bariolées



Un ensemble bicolore à bords francs



Une robe baroque et colorée




Un ensemble marin très chic




Une robe de mariée, réalisée à partir de draps et de perles récupérées sur un t-shirt




Une robe très « wonder Woman » créée à partir d’une veste, d’un drap et d’un châle





Un ensemble militaire très créatif dont le haut a été réalisé à partir d’un pull détricoté et dont le dos se transforme en sac à dos.



J’ai trouvé l’exercice de notation particulièrement intéressant et j’ai découvert à quel point la personnalité du créateur est importante dans la note finale. Certaines silhouettes, qui, au prime abord, ne m’inspiraient pas d’intérêt, revêtaient, après les explications du créateur une toute autre dimension. Après avoir compris l’intention du designer, entendu l’histoire des vêtements, certaines notes passaient parfois, dans mon cas, du simple au double. D’où la nécessité de ne pas être seulement un créatif mais également de vendre une histoire  (cet impératif est également valable dans la plupart des métiers créatifs d’ailleurs).

Voici donc les visages des 3 gagnantes (fierté de voir 2 de mes coups de cœur représentés !). Bravo à elles pour le superbe travail réalisé !


Crédit photo : La fashionerie


Vous pourrez admirer les créations des étudiants lors du salon Emmaüs le 14 juin, à la Recyclerie du 19 au 20 juin, sur le festival Atmosphère du 16 au 20 septembre.

Pour en savoir plus :

Le blog de PikPik environnement
Le site de l’Istituto Marangoni
Le site de la friperie solidaire