> Au secours, la presse pour petites filles veut transformer mon enfant en caricature !

dimanche 10 mai 2015

Au secours, la presse pour petites filles veut transformer mon enfant en caricature !



J’aborde souvent ici la question des jouets et du genre en pointant les stéréotypes véhiculés et les rôles prédéfinis dans lesquels ils enferment les enfants mais je n’ai pas eu encore l’occasion d’évoquer le sujet de la presse pour petites filles.

Je m’arrache d’ailleurs très régulièrement les cheveux lors des mes passages chez mon détaillant presse en compagnie de ma fille de 6 ans. Comme pour les rayons de jouets, les étals de nos magasins de journaux sont scindés en 2 parties distinctes : les magazines pour garçons et ceux pour filles.

Pour les premiers : de l’action, de la découverte, des sciences, pour les seconds : du rose bonbon, de la cuisine, de la mode, de l’amour et des poneys (malheur au petit garçon qui aimerait l’équitation). Je vous invite d’ailleurs à lire l’article de Lila qui a analysé en détail sur son passionnant blog l’offre des magazines pour petites filles.




Pour ma part, il m’est très difficile de proposer à ma fille des alternatives à ces journaux rose bonbon. Autant en littérature jeunesse, je trouve toujours le moyen de lui conseiller des livres pour sortir un peu des « Martine » et autres livres de princesses (sans compter tous les ouvrages récupérés de son grand frère), autant je me heurte à un handicap de taille lorsque je suis devant les rayons de mon détaillant presse.

La cause : le cadeau offert avec ce type de magazines. Comment lutter contre un collier de perles, un set de maquillage, un téléphone portable avec diamant incrusté et les mettre en concurrence avec un simple J’aime Lire ou un Journal de Mickey ? C’est perdu d’avance.

(Et pour les abonnements, ce n'est pas mieux!)

D’ailleurs, la plupart du temps, le choix du journal par ma fille se fait en fonction de l’objet offert et non pas du contenu, les éditeurs le savent bien. Précision importante que je tiens de l’époque où j’étais en charge de l’achat d’objets publicitaires, il faut savoir que la valeur du cadeau est limitée légalement à 7% de la valeur du produit.

Donc pour un journal à 6€, la valeur du cadeau offert s’élèvera au maximum à…42 cents ! On imagine dans quelles conditions celui-ci a été fabriqué…

Double peine, ces cadeaux, à l’image de leurs magazines, enferment eux aussi les petites filles dans des stéréotypes sexistes. Dernier exemple en date, le dernier numéro du journal de Charlotte aux fraises.

Ma fille, qui connait ma position sur la question, profite régulièrement de ses balades avec son père pour lui faire acheter ce type de journaux. J’ai compris que c’était le cas aujourd’hui encore quand elle s’est empressée de me dire en arrivant à la maison « Je n’ai pas acheté le journal de Charlotte aux fraises pour le cadeau mais parce que j’adore lire ! ».

Le cadeau en question : un magnifique « kit shopping », rose bonbon forcément, composé d’un faux rouge à lèvres, d’une clé de voiture et d’une carte bleue…euh rose !

Quand ma fille m’a vue dégainer mon appareil photo pour immortaliser ce petit condensé de stéréotypes, elle m’a lancé en souriant « Je sais ce que tu vas faire : encore un écrire un truc pour critiquer hein c’est ça ? ».

Ouf, la presse pour petites filles ne l’a pas complètement lobotomisée !

EDIT : Si vous avez des revues à me conseiller pour les 6-8 ans, je prends! J'en ferai un billet complémentaire!

28 commentaires:

  1. Un simple : "non, je n'achèterai jamais ce genre de magazine", assorti d'une explication et d'un choix alternatif (sciences et vie junior c'est super !) n'est pas envisageable ?
    Pourquoi serait-il "mal" d'expliquer le danger du marketing genré et des faux cadeaux aux enfants ? Au contraire non ?

    Je comprends bien la critique envers cette presse infantile, mais pas bien ta position, j'avoue.

    RépondreSupprimer
  2. Ma position c'est tout simplement de ne rien interdire mais de proposer des alternatives.Or, en presse, il y en a peu sur sa tranche d'âge (elle a 6 ans, son frère de 10 ans lit Sciences et Vie Junior mais elle est trop jeune). Elle lit néanmoins plein d'autres choses que ces magazines qu'elle achète très ponctuellement finalement, on va souvent à la bibilothèque donc j'estime que ça fait un équilibre. Et comme je l'explique dans le billet, elle sait que je n'apprécie pas ce genre de magazines et pourquoi, je lui ai expliqué. Pour autant, je ne suis pas pour la diabolisation en général (des Barbies, des princesses, du rose). Ce sont MES choix éducatifs, je ne prétends pas être un modèle ou détenir la vérité.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai eu le même problème. Jusqu'à 5-6 ans, ça allait, la presse pour tout petits est plutôt unisexe... Mais entre 6 et 10 ans, quelle galère! Cette année, j'ai enfin réussi à me débarrasser des magazines pour filles, Amélie ayant choisi Géo Ado. Ouf, sauvées!

    RépondreSupprimer
  4. Ah merci je me sens moins seule! Oui, Géo Ado est top (et je ne dis pas ça car ils avaient fait un article qui citait le blog :-))

    RépondreSupprimer
  5. J'ai le même problème avec mes filles ;). Je limite la presse pour petites filles pour les déplacements en train et le reste de l'année, ma "grande" de 8 ans est abonnée à "Georges" revue tout à fait unisexe, très graphique mais tout à fait abordable à cet âge. Mais ces cadeaux rooooooses mes filles les adorent, surtout si il y a des paillettes en plus ;). En même temps, ça me permet de refaire une discussion sur le genre avec elles : "on sait maman, les garçons peuvent aimer le rose et les filles spiderman, et la longueur des cheveux c'est culturel...blablabla". :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sophie pour ton commentaire, j'ai oublié de demandé à la fin du billet si vous aviez des pistes de lecture à me conseiller, merci pour Georges, je ne connaissais pas, je vais aller voir ça!

      Supprimer
  6. J'ai résolu (sans le savoir, tu m'ouvres les yeux) le problème du cadeau en faisant offrir par les grands-parents un abonnement, choisi ensemble sur le site de l'éditeur (on peut feuilleter en ligne, ça aide à voir si ça plait ou non).
    Pour ma part, j'ai opté pour Milan Presse mais je suppose que Bayard est bien aussi. On a eu dans l'ordre Picotti, Toupie, Tobogan (c'est la tranche qui devrait t'intéresser). Maintenant, on en est à Moi je lis.
    Toboggan est sympa, c'est un mélange d'histoires, d'énigmes et de jeux, tout ce qu'il y a de plus neutre.
    En parallèle (j'ai 2 enfants), on a reçu Mon petit Quotidien (maintenant, c'est Mon quotidien).

    A.Z.

    RépondreSupprimer
  7. "Je sais ce que tu vas faire : encore un écrire un truc pour critiquer hein c’est ça ?" Très drôle !
    Je pense comme toi que c'est une bonne idée de ne pas interdire, pour ne pas créer un désir encore plus fort, et j'avais lu que les enfants apprennent beaucoup à travers nos réactions. C'était dans un article à propos de la violence dans les films, mais je pense que ça s'applique ici aussi. Si c'est l'occasion de discuter du sexisme alors cela suffit à ouvrir au moins l'esprit et à ce que les enfants ne prennent pas tout pour argent comptant !

    Je laisse aussi mes enfants regarder les dessins animés (hyper genrés aussi) mais je ne me prive pas de faire des petits commentaires de temps en temps du style "eh bin, cette princesse aurait pu se débrouiller toute seule, pourquoi est-ce qu'elle a besoin d'apler ce chevalier au secours ?" Et autant à 5-10 ans ça les laissait de marbre (voir les énervait), je remarque que mon ado de 16 ans a un esprit critique anti sexiste bien aiguisé aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je me souviens de l'histoire racontée par un copain à qui on avait interdit d'avoir un pistolet
      (dans un autre genre) : c'est la première chose qu'il a volée dans un magasin! Donc je suis plutôt pour l'explication ou la proposition d'alternatives que dans la diabolisation!

      Supprimer
  8. Merci beaucoup! Picott, Tobogan et Toupie, elle est un peu grande pour ça malheureusement...Bonne idée l'abonnement offert par les grands-parents!

    RépondreSupprimer
  9. Ici on fait dans le classique Bayard Presse (qui reste quand même le haut du panier des publis jeunesse à mon avis) avec Pomme d'Api (pour la 3 ans et la 5 ans) et la 8 ans lit Astrapi (top, plein de bricolages pas cucus). On a également Sciences & Vie Découvertes (la version avant S&V Junior donc) et je nous abonnerais bien aussi à Spirou magazine. On va aussi probablement se faire abonner par les grands parents au Petit Léonard qui est un journal sur l'art (http://www.super-chouette.net/2010/04/le-petit-leonard.html). Mais mes filles ont développé un super radars à clichés moisis (avec l'aide de leur maman, j'avoue) donc ça fait belle lurette qu'elles ont renoncé à me réclamer ce genre de merdouilles roses. Et puis on a aussi pas mal parlé de la pub et des "faux" cadeaux qu'on peut récupérer dans des magazines qui relèvent parfois plus d'un catalogue publicitaire, donc ici la situation est plutôt apaisée (et pour se faire offrir les trucs que les parents désapprouvent, y'a toujours les vacances avec les grands parents...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah super mon fils lit "Sciences et Vie Junior", je ne savais pas qu'il y avait une version pour les plus petits, merci! Je note tout ça et en ferai un billet!

      Supprimer
  10. Personnellement mes parents m'ont successivement abonnée à Pomme d'Api, La Semaine de Perlin (disparu), Je lis des Histoires vraies, Astrapi (j'adorais, j'ai eu du mal à m'en défaire), Géo Ado (ça existe encore ?), Sciences et Vie Junior (c'était génial, c'est un peu plus bateau maintenant) et L'Étudiant, donc je n'ai jamais été tentée par les étals des maisons de la presse avant l'âge adulte, sauf pour un numéro de Muze de temps en temps (mais j'étais déjà au lycée). Mes frères et soeurs ont quant a eu J'aime Lire et Wapiti quand ils n'ont pas récupéré les miens. Ça demande un budget certes.

    RépondreSupprimer
  11. Pour ma part j'ai eu 3 enfants uniquement pour recevoir à nouveau Astrapi 😇... Génial des 7 ans ! Enfin un magazine que l'enfant fille ou garçon prend plaisir à lire et loin des clichés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il y a bien un magazine stéréotypé et cliché c'est Astrapie. Par exemple dans le genre une vraie famille c'est une famille avec un papa et une maman (c'est le cas de notre famille mais quand même) ...Je me rappelle d'un édito plus ou moins pour les parents dans ce sens, j'avais totalement halluciné. Bref en tant que maman attentive j'ai bien vu que l'on ne manque pas de véhiculer certaines idées dans la tête de nos enfants. Je pense que c'est utile de faire un décryptage pour développer leur sens critique et ce quelles que soient nos idées. Mais soyons clair Astrapi, Pomme d'api et les autres sont orientés famille française catho traditionnelle Comme toute la presse Bayard d'ailleurs.

      Supprimer
  12. Outre les titres nommés plus haut (mes filles ont fait Popi/Pomme d'api, J'aime lire, etc.), dans la presse québécoise peut-être à trouver/demander:

    - Grilled-cheese, magazine alternatif bilingue http://grilledcheesemag.bigcartel.com/
    Et notre grand classique, Les Débrouillards, un succès d'édition sur la science depuis des lustres:
    http://www.lesdebrouillards.com/

    RépondreSupprimer
  13. Super, merci beaucoup, je les rajoute à la liste!

    RépondreSupprimer
  14. Réponses
    1. C'est vrai, mes enfants ont adoré Youpi, sa précision documentaire, son souci d'accompagner le jeune lecteur qui démarre la lecture autonome. Mon fils aîné parle encore avec des trémolos dans la voix du numéro sur le camping car, par exemple. Il a 24 ans aujourd'hui ! Dans Youpi, il y a de l'histoire, de la nature, des sciences, des animaux et des superdevinettes ! Pas gnangnan, pas sexiste, à découvrir !
      Dref

      Supprimer
  15. J'étais abonnée à 2 magazines des éditions Faton: Le petit Léonard (qui traite d'art) et Arkéo junior. J'ai vraiment adoré ces magazines que j'ai trouvé passionnants, très instructifs et ludiques à la fois, et je vous les conseille vivement.
    Les autres titres de leur collection jeunesse sont aussi de qualité. J'ai eu l'occasion de feuilleter Virgule (littérature) et Cosinus (sciences) qui m'avaient été envoyés lors de leur lancement mais j'étais déjà trop âgée pour m'y abonner

    RépondreSupprimer
  16. Il y a Sciences et Vie Découvertes pour les plus petits, très accrocheur. Et Youpi qui passionne mon fils de 6 ans et qui me semble très "asexué". Enfin "Mon quotidien" qui est pour tous les enfants, et qui est un vrai journal, avec des sujets accessibles, beaucoup d'animaux, des photos amusantes et des sujets très sérieux aussi.

    RépondreSupprimer
  17. Pour les livres je trouve ça quand même très dur. Trotro petit ours brun Tchoupi, tous les héros faisant des choses "normales" et "courantes" sont uniquement des garçons. Si c est une fille c est pour être dans un univers très particulier et très girly. Finalement les "martine" sont presque le moins pire parce qu'elle peut faire des activités genre aller a la plage sans que ce soit rempli de paillettes et de rose.
    Les bd n'en parlons même pas Titeuf Cédric Petit Spirou.
    J ai vu mon fils de deux ans s arrêter net de jouer et être perplexe devant une pub de shampoing où on voyait une femme nue se dandiner. Il connaissait la nudité féminine mais avait bien perçu le coté "sexualisee" d une pub devenue si banale...et maintenant cela ne le choque plus. Avoir deux ans et ne plus pouvoir connaître l'excitation l émoustillement le passage à l âge adulte des premiers émois sexuels...devoir aller toujours plus loin pour trouver une frontière d excitation...
    J évoquais le sujet avec la cousine indienne d une amie, tout ca la choque elle trouve ca inapproprié anormal ces corps de femmes exposées dans des postures sexuelles sur des affiches géantes. Sans tomber dans le misérabilisme elle vient d un village où un simple rideau sépare les relations des parents des autres enfants, où hommes et femmes défèquent devant leurs maisons tous les matins au vu et au sus de tous.
    Est ce que c est être reac et conservateur de protéger les enfants non pas de la nudité mais de la sexualisation uniquement féminine?

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour,
    Excellent article :)
    Sinon, pour mon cas, mes parents m'ont abonnée à un tas de magazines, je n'ai jamais eu l'impression qu'ils étaient genrés. En même temps, je suis le stéréotype de la génération 80 et j'ai l'impression (mais peut-être n'est-ce que ça) qu'on a plus touché du bois que les enfants de maintenant, question littérature genrée, j'ai trouvé mon enfance plus neutre. C'est peut-être une idée fausse.
    S'ils existent encore, voici donc un florilège des magazines absolument cools que je lisais (et qui ont parfois des goodies super sympas, j'avoue que j'adore les goodies !) :

    - Arkeo Junior (j'étais aussi abonnée à archeologia, mais c'est pour les vrais fondus d'archeologie, le magazine est plus adulte). Dans ce journal, il y a parfois des goodies, des supers dossiers, adaptés aux enfants, et même, des stages d'archéologie qui leur sont proposés à la fin (j'en ai fait d'ailleurs, c'est parmi mes plus beaux souvenirs!)
    - Géo (le "adulte", le ado existait pas encore)
    - Mon quotidien (j'ai même le souvenir de le lire en mangeant mes céréales devant les minikeums), un journal d'actualités qui était vraiment bien fichu.
    - Vocable anglais, génial pour suivre l'actualité, en anglais (parce qu'une langue ça se pratique, existe en d'autres langues)
    - J'ai eu quelques "sciences et vie" et aussi des "ça m’intéresse" (je pense cependant que science et vie était bien plus rigoureux dans ses dossiers)
    - Un peu plus vieux, mon frère et moi, génération x-files oblige, on était abonné à Facteur X, le journal du paranormal (c'était barré, mais au moins c'était pas genré !)
    - On a eu aussi (mais je ne sais pas s'il existe toujours) le fameux "Dinosaures, sur la trace des géants" avec le squelette de t-rex phosphorescent à reconstituer (on l'a tous eu dans les 90's !). Ma mère était obligée d'acheter 2 exemplaires, parce qu'on voulait chacun notre t-rex (le pouvoir des goodies!)
    - Et puis tous les j'aime lire qu'on pouvait trouver, et les "je bouquine".
    - La génération de mes parents a été biberonée au ptit spirou (j'ai lu l'intégrale des Gaston Lagaffe et Yoko Tsuno en bd ! ), je pense que c'est non genré, mais je ne sais pas dans quelle mesure, mon frère et moi ne l'avons jamais vraiment lu, malheureusement.

    - Sinon, maintenant que je suis grande, et quand je vais en Angleterre, je ramène le Doctor Who Adventures (et aussi sa version "adulte", DW magazine), en grande fan que je suis (ce qui provoque l'hilarité de mon entourage, parce que je prends un magazine pour enfants et que je me fais encore avoir par les goodies proposés, mais j'assume complètement ! ) de Doctor Who. Comme cette série (merci france 4 !) commence à être bien populaire en France, je suppose que les magazines sont disponibles à la livraison aussi mais je n'en suis pas sure. Si ta fille est fan, c'est un magazine super cool (et pas genré donc).

    Voilà quelques idées donc. Et avec des goodies !

    Bon courage !

    RépondreSupprimer
  19. je suis complètement choquée par le kit de shopping ! la carte bleue, la clé rose, le rouge à lèvres... belle image de la femme ! certes, on a toutes ce kit shopping en nous, mais on ne se résume quand même pas à ça !

    RépondreSupprimer
  20. Moi c'est fini je me tourne vers http://abonnement-magazine.info/jeunesse/enfant-de-8-ans-a-12-ans/les-p-tites-sorcieres.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Les petites sorcières" c'est la magazine "pour filles" des éditions Fleurus, la même qui a sorti l'horrible "dico des filles"? Surement pas!

      Supprimer