> Interview fromage et féminisme : Galliane

mercredi 17 février 2016

Interview fromage et féminisme : Galliane

Parce que le fromage c’est la vie.
Parce que les féministes ont de l’humour.
Parce que militantisme et fromage ne sont pas incompatibles.
Parce qu’il n’y a pas un féminisme mais des féministes.

J’ai crée cette série d’interviews décalées « Fromage et féminisme » #FF.

Aujourd’hui c’est Galliane qui répond à mes questions.

NB : Cette série d'interviews a été menée au mois d'octobre donc bien avant la série d'attentats du 13 novembre 

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots : es-tu plutôt coulante comme un brie de Melun ou forte comme un Munster ?

Je dirais que je suis comme le Chambérat, un fromage de l'Allier d'où je viens, très impressionnant la première fois, qui met un peu sens dessus dessous, mais qui une fois apprivoisé, s'avère être tendre et délicat.

D’après toi, le féminisme on en fait tout un fromage ? 

Malheureusement pour certains, pas assez pour d'autres. Selon les points de vue, le féminisme n'est qu'une lubie hystérique et pour d'autres un combat de tous les instants. Moi je suis pour battre le beurre tant qu'il est encore chaud ! 

La dernière actualité (pub sexiste, bad buzz, déclaration de people…) qui sent le roquefort ?

Vanity Fair qui publie un article sur les ratés de la chirurgie esthétique et intègre Caitlyn Jenner dans son "musée des horreurs". Tranquille, les mecs utilisaient l'image de cette femme en couverture de leur magazine lors de son coming out il y a quelques mois et aujourd'hui ils lui crachent dessus avec une transphobie affichée en utilisant le masculin pour parler d'elle et se moquer de ses opérations de transition. Ce genre d'attitude à l'art de me rendre complètement folle !

Comment couper le fromage de façon féministe (et donc égalitaire) ?

50/50%, 100% communiste, je suis pour le vrai partage : le fromage, le ménage, le travail, les revenus, la grossesse... ah merde non, ça, on se le garde pour nous.

Ton plateau de fromage idéal ? Avec qui aimerais-tu le partager ?

Je vais être abominablement chauvine mais mon plateau de fromage idéal provient de la fromagerie Nivesse à Clermont-Ferrand. Mon fromager est un dieu (et Saint Nectaire est son prophète) : il sait non seulement affiner ses fromages mais il a également une formation de sommelier. Il sait parfaitement choisir le vin qui s'accorde avec ses fromages. J'adorerais partager l'un de ses plateaux avec Diane Saint Réquier (@lactualaloupe et @sexysoucis).

Le one pot pasta a crée la polémique : et toi, c’est quoi ta recette de la honte avec du fromage ?

Je n'en ai pas parce qu'en bonne auvergnate, je respecte trop le fromage pour le maltraiter, mais mon mec nous fait parfois des fondues Vache-qui-rit/camembert absolument honteuses.

Comme moi, tu fais partie de la team #veilletwitta : qu’est ce qui te fait sentir parfois comme une vieille croûte, sur Twitter ou ailleurs ?

Les vlogs, les Youtubeuses, ma fille de 12 ans qui s'est ouvert un compte Instagram et qui like le mien (du coup, je peux plus prendre mes fesses en photo).

Pour toi le féminisme c’est plutôt à -0% de matière grasse comme le Bridelight ou à plus de 35% comme le Brillat Savarin?

Plus c'est gras, plus c'est lourd, plus ça a de l'impact non ? Alors dans les idées ou sur les cuisses, autant y aller à fond !

Es-tu favorable à une AOC pour le féminisme ?

Absolument pas. Cela reviendrait à dire qu'il n'y a qu'une sorte de féminisme et que seulement cette sorte serait la meilleure ? Alors triple non.
Il y a beaucoup ( trop) de combats à mener, on ne peut pas être sur tous les fronts et nous ne pouvons pas non plus être toutes sur la même longueur d'ondes. La seule chose sur laquelle nous devons être d'accord, c'est accepter nos différences. Le féminisme comme le fromage, c'est avant tout un art de vivre, peu importe la crémière tant qu'on le fait avec le cœur et convictions.

Si on devait remplacer « Belle des champs » par une femme que tu admires, qui serait-elle ?

Une effeuilleuse burlesque. N'importe laquelle parce qu'au fond, la plupart sont féministes (j'ai jamais rencontré d'effeuilleuse qui ne l'était pas, mais ça existe peut être) et parce qu'elles représentent toutes non pas LA beauté mais LES beautés et c'est en cela qu'elles sont BELLES.

 
Merci à Galliane pour cette interview!

Tu es féministe, tu aimes le fromage et tu souhaites être interviewée ? (tu as le droit de répondre même si tu le détestes, le fromage, pas le féminisme). Ecris-moi un petit mail à sophiegourion(at)hotmail.fr et je t’enverrai les questions !