> 2ème édition de la journée "Maman travaille" : j'y étais!

mercredi 12 juin 2013

2ème édition de la journée "Maman travaille" : j'y étais!



                                   Crédit photo : DR C. Ananiguian pour Maman travaille

En 15 années de vie professionnelle, j’ai pu expérimenter différents statuts : salariée, free-lance, en congé maternité, en congé parental…En tant qu’auto-entrepreneuse, même si je suis là à la sortie de l’école pour mes enfants, il n’est pas rare que je doive me remettre devant mon écran le soir pour rattraper mon retard. Et je dois encore lutter au quotidien pour faire comprendre que travail à domicile n’équivaut pas à femme au foyer.
Non, je ne suis pas forcement disponible pour recevoir le plombier ou faire des gâteaux pour la kermesse. Oui mes enfants sont à la cantine car sans journée de travail complète, il était inenvisageable pour moi de me mettre à mon compte. Parfois, il y a des moments de doute : est-ce que j’ai vraiment bien fait de me lancer ? N’aurais-je pas mieux fait de préférer la prison dorée du salariat ? Et l’envie de baisser les bras refait souvent surface…

Depuis que j’ai quitté le monde de l’entreprise pour me lancer en freelance, je regrette également le manque de partage avec des collègues, les discussions autour de la machine à café. Faire cavalier seul est une source de liberté mais limite aussi les possibilités d’échange.

C’est pourquoi j’ai été ravie quand j’ai reçue mon invitation à la journée « Maman travaille » : j’allais enfin sortir de ma caverne pour me confronter aux autres femmes et assister à des débats passionnants !

A cette occasion, j’ai eu beaucoup de plaisir à échanger avec les blogueurs qui assistaient eux aussi à cette journée, à mettre des visages sur ceux que je ne connaissais que virtuellement : E-Zabel, Cécile, Gaëlle, Till The Cat, Isabelle, Marie,  Lafashionmama.
De belles rencontres, aussi bien artistiques  (coup de foudre pour Julia Palombe, qui est venue saupoudrer cette journée d’un grain de folie avec ses chansons décalées) qu’humaines avec les « cartes blanches » laissées à 3 femmes politiques. L’occasion de découvrir à travers leurs récits que nous sommes toutes confrontées aux mêmes difficultés lorsqu’il s’agit de s’imposer en tant que femme ou de concilier vie perso et vie pro. 

Des mises au point salutaires, aussi, sur la nécessité de conserver une activité professionnelle, envers et contre tout, même si parfois le chemin est tortueux et semé d’embûches, comme nous le démontre l’étude menée par « Maman travaille ».

Illustration en quelques chiffres clés :

-       44% des mères qui travaillent considèrent que trouver un mode de garde a été une épreuve
-       Les ¾ des mères actives trouvent difficile, voire très difficile de concilier vie professionnelle et vie familiale
-       63% des mères qui travaillent sont épuisées
-       55% des mères qui travaillent estiment que leur progression de carrière a été freinée par la maternité

Pour faire bouger les choses, il est plus que jamais nécessaire d’intégrer les hommes afin qu’ils deviennent de véritables leviers de changement. A ce sujet, la sociologue Sandrine Meyfret a exposé l’étude éclairante qu’elle a menée auprès des couples à double carrière (Gaëlle parle du livre qui la résume ici). Antoine de Gabrielli, président de l’association Mercredi-c-Papa, a quant à lui, présenté « Happy Men », une initiative pour impliquer les hommes dans les politiques d’égalité professionnelle.

La journée a vraiment été à la hauteur de mes attentes : l’énergie positive, les exemples inspirants, le parcours exemplaire de Marlène, tout cela a contribué a regonfler mes batteries et a me dire de nouveau « et si j’osais ? », pour reprendre le titre de l’ouvrage d’Aude de Thuin, présente elle aussi.

Merci à Marlène et à toute son équipe pour cette journée menée de main de maître. Une formidable source d’inspiration et d’espoir pour toutes les mères actives ! A l’année prochaine !