> Ces tétines sexy pour petites filles qui font polémique

vendredi 17 janvier 2014

Ces tétines sexy pour petites filles qui font polémique



Dans le domaine de l’hyper sexualisation des petites filles, on pensait avoir tout vu :
concours de mini-miss, barres de pole dance ou soutien-gorges rembourrés taille 8 ans.

Mais un fabricant américain, Ulubulu, a décidé qu’il n’était jamais trop tôt pour envoyer des messages sexués en commercialisant des tétines aux messages pour le moins ambigus.

Il propose ainsi sur son site un lot de 2 tétines destinées aux petites filles : sur la première, on peut y lire l’inscription « flirt », sur la seconde, rose pailletée est sérigraphiée l’empreinte d’une bouche de femme.

Depuis quelques jours, une pétition a été lancée par un habitant de l’Oregon sur le site Change.org. Elle a déjà récolté plus de 1400 signatures.

Le père de famille explique « trouver répugnant de penser qu’il est normal de vendre des produits représentant des petites filles en tant qu’objets sexuels pour le plaisir des hommes ». Plus loin, il ajoute : « De plus, nous trouvons terrifiant de normaliser le viol à l’encontre des enfants en vendant des produits qui envoient le message que les petites filles sont sexuellement intéressées par les hommes. »

Un rapide coup d’oeil sur le site permet de se rendre compte que le fabricant a fait des tétines genrées et stéréotypées son fond de commerce.

Pour Ulubulu, les filles sont :

Nées pour faire du shopping


Des princesses en devenir


Des bachelorettes


Les garçons, quant à eux, sont :

Des princes charmants


Des « boobmen » (hommes qui aiment les seins)


Des briseurs de cœur



Heureusement, il existe des marques qui envisagent les bébés autrement qu’à travers des clichés d’un autre âge.

Le site « Handsome in pink » propose ainsi des bodys pour petites filles qui brisent les stéréotypes avec humour.

Quelques exemples :

« Oubliez princesse, appelez-moi présidente »


« J’aime les maths »



Ou encore cette combinaison de bricoleuse en herbe :



 Un bon moyen d'envoyer le sexisme se rhabiller!