> Interview fromage et féminisme : Lornifouin

dimanche 25 octobre 2015

Interview fromage et féminisme : Lornifouin




Parce que le fromage c’est la vie.
Parce que les féministes ont de l’humour.
Parce que militantisme et fromage ne sont pas incompatibles.
Parce qu’il n’y a pas un féminisme mais des féministes.

J’ai crée cette série d’interviews décalées « Fromage et féminisme » #FF.

Aujourd’hui c’est Lornifouin qui étrenne cette nouvelle rubrique et répond à mes questions.

Bonjour Lornifouin, peux-tu te présenter en quelques mots : es-tu plutôt coulante comme un brie de Melun ou forte comme un Munster ?

J'ai lu ce questionnaire à des amis et dès la première question ils ont été unanimes: FORTE COMME UN MUNSTER. Pourtant je comprends pas, moi qui me croyait douce comme un chèvre frais. 
En plus, en vrai, un bon brie bien fait peut largement autant puer qu'un munster mais je suppose que ce n'est pas la question. Enfin j'espère car je sens très bon (je ne trouve pas de fromage pour illustrer cette phrase). 
Mais je suppose que si vous me suivez sur twitter, je n'arriverais pas à vous faire croire que j'ai un caractère facile. Du coup, j'ai envie d'être un vacherin: c'est fort mais pas insoutenable et c'est bon quand c'est chaud (non, cherchez pas, ça ne veut rien dire). 

D’après toi, le féminisme on en fait tout un fromage ? 

Est ce qu'on en fait trop ? Certainement pas. On es bien obligés d'en faire tout un fromage, et encore, ça sert à rien (peut-on parler de l'échec de la taxe tampon dans un article sur le fromage ? Je ne sais pas). Et c'est bien dommage, parce qu'en faire tout un fromage ça n'aide souvent pas la cause et conforte ceux qui associent féminisme et hystérie. Mais c'est pas non plus toujours facile de rester raisonnés et calmes dans certains débats, dont je me tiens généralement bien éloignée, d'ailleurs. 

La dernière actualité (pub sexiste, bad buzz, déclaration de people…) qui sent le roquefort ?

Et ben je vais te reparler de la taxe tampon, du coup. On en a beaucoup parlé sur twitter (même mes copines les @finesgueules en ont parlé à la radio) et je pense qu'on est tous et toutes d'accord pour constater l'injustice totale que ça représente. Même si en vrai, l'impact sur le prix n'est pas énorme (je crois que c'est 60ct par boite) et que oui il y a d'autres solutions (merci mais non merci), c'est la négation du fait qu'il s'agisse d'un produit de première nécessité qui sent le roquefort. 
Du coup, je me suis renseignée et j'ai constaté que les couches pour bébés non plus n'étaient pas de première nécessité. Alors que les couches pour vieux, si. Alors que franchement, on s'en fout que les vieux ils se pissent dessus. 
Et puis les déclarations de Christian Eckert qui prétend connaître le sujet parce qu'il a "une femme et trois filles", c'est un peu "je suis pas raciste, j'ai un ami noir'.  Bref: no uterus, no opinion. 

Comment couper le fromage de façon féministe (et donc égalitaire) ?

J'ai très envie de répondre: ne pas le couper et tout garder pour soi. Ou pour moi. Mais je crois que c'est moyen égalitaire. Sauf pour moi.
Sinon, profitons de cette interview pour faire passer un message: arrêtez d'enlever la croûte, c'est bon la croûte. ARRETEZ DE DISCRIMINER LA CROUTE. 

Ton plateau de fromage idéal ? Avec qui aimerais-tu le partager ?

Il faudrait plein de fromages: un vacherin, un brillat-savarin à la truffe (tu vas finir par en goûter, bordel ?), un brie bien fait, un reblochon aussi, et puis du bleu et du roquefort, une tomme de savoie et de brebis, et puis du chèvre, du chèvre frais, du chèvre sec, du saint marcellin , du picodon, du saint félicien, de la bûche cendrée, de la mimolette vieille, du gouda au cumin... Bon j'arrête.

Pour le partager, évidemment, je t'invite toi qu'on puisse rigoler de cette interview sans queue ni tête et puis @SandG_ histoire qu'elle nous apporte du vin (et des gaufres pour le dessert). Après, en gens connus j'inviterais que des meufs super skinny genre (oui bon en fait je ne connais aucun gens connu) ou des miss france histoire qu'elles mangent pas notre fromage et qu'on se marre bien. 

Le one pot pasta a crée la polémique : et toi, c’est quoi ta recette de la honte avec du fromage ?

Rétablissons la vérité: le one pot pasta, n'est PAS une recette de la honte pour moi. C'est une recette, qui vaut ce qu'elle vaut (et qui casse pas trois pattes à un canard, certes) mais qui a le mérite de tenter quelque chose. 
Comme je l'ai dit à maintes reprises, je n'aime pas l'intégrisme, jamais, et encore moins en cuisine où l'objectif c'est quand même de se faire plaisir. 
Partant de là, aucune recette n'est une recette de la honte. ENCORE PLUS si tu mets du fromage dessus. Sauf si tu ne manges que du fromage industriel. Parce que là, j'avoue, je pourrais devenir intégriste, finalement. 

Du coup ma recette pas du tout honteuse (sauf au niveau du gras) préférée, ça serait le camembert rôti au miel et au sésame. Ou le poêlée de pomme de terres au comté. Ou le gratin de gnocchis au  bleu. Bref, heureusement pour moi j'ai pas honte de tout ça, et heureusement pour toi toutes ces recettes sont sur mon blog (#promo)

Comme moi, tu fais partie de la team #veilletwitta : qu’est ce qui te fait sentir parfois comme une vieille croûte, sur Twitter ou ailleurs ?

PARDONNEZ-MOI mais je ne suis pas de la team #vieilletwitta. Je ne suis qu'ASSIMILEE vieille twitta. Il faut demander les règles à @fieldelanation, mais je crois qu'il faut passer le cap des 35 ans pour rentrer dans ce club très fermé. J'ai encore 4 ans de répit pour obtenir ma carte officielle. 

Mais je suis quand même assimilée car j'ai 120 ans dans ma tête. Je ne capte jamais des people dont on parle sur twitter ou dans les magazines style public. Je croyais que le mec là... euh... Le mec qui va jouer james bond ? Ou pas d'ailleurs ? Ben je pensais qu'il était footballeur. J'ai découvert la famille Kardashian y'a environ un mois et je ne sais toujours pas qui est qui. Je confonds Chimène Badi et l'autre meuf qui est pas Chimène Badi mais presque (si tu trouves, fais moi une fiche comparative pour que je me trompe plus jamais). 

Pour toi le féminisme c’est plutôt à -0% de matière grasse comme le Bridelight ou à plus de 35% comme le Brillat Savarin?

Ne. Me. Parlez. Plus. Jamais. de. Bridelight. Qu'est ce que c'est que cette merde, voyons ? Jamais de 0%, sachons être entières, bordel. 

Es-tu favorable à une AOC pour le féminisme ?

Certainement pas! On va quand même pas se mettre à imposer des règles de pensée pour valider le féminisme de chacun(e). Parfois quand je lis le discours de certain(es) féministes sur twitter je ne me reconnais pas du tout, et souvent, je ne suis même pas d'accord. Et alors ? On va m'enlever ma carte de meuf ?


Si on devait remplacer « Belle des champs » par une femme que tu admires, qui serait-elle ?

J'hésite entre:
- trouver une vraie femme que j'admire mais ça serait chiant un peu si je répondais un truc genre "ouais han moi j'admire TROP Marie Curie quoi" (ou Beyoncé d'ailleurs),
- dire "toi" mais je crois que y'a déjà quelqu'un qui a fait la lèche-cul dans les interviews à venir,
- moi parce que j'aime bien qu'on parle de moi,
- Merlin, mon chien qui en fait est une chienne et que j'admire beaucoup pour sa beauté,
- Evelyne Thomas parce qu'on a trop vite oublié qu'à un moment elle a servi de modèle pour MARIANNE BORDEL et qu'en plus ça colle à l'actu (finalement je suis pas si vieille, si?),
- t'insulter parce que tu me parles ENCORE de fromages industriels alors que putain c'est dégueulasse. 

Du coup je vais te dire Nadine Morano parce que je la vois bien courir dans les champs avec des tresses et puis elle dirait peut être moins de conneries, là bas, dans la campagne. 

 Merci à Lornifouin pour cette interview!

Tu es féministe, tu aimes le fromage et tu souhaites être interviewée ? (tu as le droit de répondre même si tu le détestes, le fromage, pas le féminisme). Ecris-moi un petit mail à sophiegourion(at)hotmail.fr et je t’enverrai les questions !