> Interview fromage et féminisme : Poupimali

mardi 5 janvier 2016

Interview fromage et féminisme : Poupimali


Parce que le fromage c’est la vie.
Parce que les féministes ont de l’humour.
Parce que militantisme et fromage ne sont pas incompatibles.
Parce qu’il n’y a pas un féminisme mais des féministes.

J’ai crée cette série d’interviews décalées « Fromage et féminisme » #FF.

NB : Cette série d'interviews a été menée au mois d'octobre donc bien avant la série d'attentats du 13 novembre 

Aujourd’hui c’est Poupimali qui répond à mes questions.

Bonjour Poupimali, peux-tu te présenter en quelques mots : es-tu plutôt coulante comme un brie de Melun ou forte comme un Munster ?

Je suis plutôt coulante comme un brie mais forte en bouche en deuxième saveur comme un brie bien fait qui a mûri avec le temps 

D’après toi, le féminisme on en fait tout un fromage ?

Le féminisme, on en fait tout un camembert même je dirais. Au lait de vache avec quelques mois d'affinage. 
Le truc c'est que le camembert est essentiel à la vie. Sans camembert pas de saveur avec ton verre de bon vin rouge. Et n'importe quel épicurien comprendra la nécessité du bon camembert dans un repas. 

La dernière actualité (pub sexiste, bad buzz, déclaration de people…) qui sent le roquefort ?

La dernière campagne de pub pour l'AccorHotelArena. Du sexisme et une pincée d'incitation au viol. Juste ce qu'il faut pour montrer qu'inconsciemment c'est donc acceptable qu'une femme soit meilleure à genou ou que le fait de peloter qqn soit sans conséquence.
Tiens je fais un placement produit j'en profite > quand on ne voit pas le sexisme dans l'œil du voisin 
https://leshistoiresdepoupi.wordpress.com/2015/10/24/quand-lagence-4aout-et-laccorhotelarena-trouve-ca-cool-le-sexisme/

Comment couper le fromage de façon féministe (et donc égalitaire) ?

Facile, on coupe au milieu. Part égale. Mais je peux comprendre que cela ne soit pas facile de situer le milieu dans toute situation... (Ca passe l'ironie ?)

Ton plateau de fromage idéal ? Avec qui aimerais-tu le partager ?

Du chèvre, du brebis, de la vache. Le plateau pour tous. Et toutes. Et je partage avec qui veut :) 

Le one pot pasta a crée la polémique : et toi, c’est quoi ta recette de la honte avec du fromage ?

Aucune. Le fromage, je le mange avec du pain et du vin. Et sur les pâtes quand il est râpé. 

Comme moi, tu fais partie de la team #veilletwitta : qu’est ce qui te fait sentir parfois comme une vieille croûte, sur Twitter ou ailleurs ? 

J'ai 33 ans et je passe ma vie sur Twitter (boulot obligé). Je suis blasée comme la croûte de Gruyère qui peut traîner dans le fond du frigo.

Pour toi le féminisme c’est plutôt à -0% de matière grassecomme le Bridelight ou à plus de 35% comme le BrillatSavarin?

Pour moi le féminisme c'est sans gras. Le gras c'est la vie mais dans ce cas très précis, c'est le beauf. 

Es-tu favorable à une AOC pour le féminisme ?

C'est une question difficile.  
Dois je avoir besoin qu'on me labellise et qu'on me protège pour juste exprimer le bon sens ? 
Je ne pense pas. Mais je suis privilégiée. Je vis en France. Avec des lois. Et je pense aux autres qui dans le monde n'ont pas cette chance... 

Si on devait remplacer « Belle des champs » par une femme que tu admires, qui serait-elle ?

Une femme que j'admire... Ma grand mère. C'est elle la plus belle. 

Merci à Poupimali pour cette interview!

Tu es féministe, tu aimes le fromage et tu souhaites être interviewée ? (tu as le droit de répondre même si tu le détestes, le fromage, pas le féminisme). Ecris-moi un petit mail à sophiegourion(at)hotmail.fr et je t’enverrai les questions !