> Interview fromage et féminisme : Mumissime

jeudi 5 mai 2016

Interview fromage et féminisme : Mumissime



Parce que le fromage c’est la vie.
Parce que les féministes ont de l’humour.
Parce que militantisme et fromage ne sont pas incompatibles.
Parce qu’il n’y a pas un féminisme mais des féministes.

J’ai crée cette série d’interviews décalées « Fromage et féminisme » #FF.

Aujourd’hui c’est Mumissime qui répond à mes questions.



Bonjour Mumissime, peux-tu te présenter en quelques mots : es-tu plutôt coulante comme un brie de Melun ou forte comme un Munster ?

Forte comme un Munster ! et je me transforme en Brie pour les grandes occasions…

D’après toi, le féminisme on en fait tout un fromage ?

Y’a de quoi se battre, égalité des salaires par exemple ou encore droit des femmes sur leur corps… Ce qui est malheureux et qui fasse fromage c’est qu’on en soit toujours là en 2015. La race des machos devrait pas être éteinte ?

La dernière actualité (pub sexiste, bad buzz, déclaration de people…) qui sent le roquefort ?

Une pub de parfum où des tas de femmes en robes de mariées court après un seul type : on vante encore et encore l’homme idéal ! mais, bizarrement jamais la femme idéale, alors qu’elle est bien plus simple à trouver ;)

Comment couper le fromage de façon féministe (et donc égalitaire) ?

Les gens qui coupent le fromage en laissant la croûte au dernier m’exaspèrent. Pour moi, tu pars du centre et tu fais des quartiers !

Ton plateau de fromage idéal ? Avec qui aimerais-tu le partager ?

Un bon brebis, une bonne tome de vache, un bon roquefort et un cabécou.
J’aimerai le partager avec mon oncle, qui me faisait mes tartines de roquefort tous les dimanches midis.

Le one pot pasta a crée la polémique : et toi, c’est quoi ta recette de la honte avec du fromage ?

Je mets du gruyères dans mes carbonaras, plein plein plein.

Pour toi le féminisme c’est plutôt à -0% de matière grasse comme le Bridelight ou à plus de 35% comme le Brillat Savarin?

35% voire plus si affinités.
Le culte de la minceur, très peu pour moi.

Si on devait remplacer « Belle des champs » par une femme que tu admires, qui serait-elle ?

Daphné Bürki. 

Merci à Mumissime pour cette interview!

Tu es féministe, tu aimes le fromage et tu souhaites être interviewée ? (tu as le droit de répondre même si tu le détestes, le fromage, pas le féminisme). Ecris-moi un petit mail à sophiegourion(at)hotmail.fr et je t’enverrai les questions !