> 5 idées reçues sur le bilan de compétences

lundi 6 mai 2019

5 idées reçues sur le bilan de compétences



Suite au billet évoquant ma reconversion en tant que consultante en accompagnement professionnel chez 5A conseil, j’ai reçu de nombreuses questions.

Voici donc un article démontant 5 idées reçues au sujet du bilan de compétences !

Idée reçue numéro 1 : « Un bilan de compétences, ça coûte cher »
FAUX - 97 % des personnes sont financées. Et ce, quel que soit leur statut : salarié du secteur privé ou public, demandeur d’emploi, indépendant. 5A répondant à des critères de qualité très stricts, il est reconnu par les principaux organismes financeurs. Vous avez peur que le montage de votre financement soit compliqué ? 5A est le seul cabinet à monter entièrement le dossier de financement à vos côtés.

Idée reçue N°2 : « Mon employeur va être au courant »
FAUX - La confidentialité du bilan est une garantie imposée par la loi. Je suis soumise au secret professionnel, aussi, aucune information ne sera communiquée à votre employeur. Par ailleurs, si vous l’effectuez en dehors de votre temps de travail, votre employeur ne sera pas informé de votre démarche. Bonne nouvelle : je peux vous recevoir en soirée ou le samedi !

Idée reçue N°3 » : « J’ai 45 ans, je suis trop âgée »
FAUX - Il n’y a pas d’âge pour mieux se connaître, faire le point sur ses envies et ses motivations et valoriser ses compétences. Après 2 décennies de vie professionnelle derrière vous, il peut être utile de s’interroger sur la deuxième partie de votre carrière. Vous reconnaissez-vous encore dans les valeurs de l’entreprise ? Trouvez-vous encore du sens à votre métier ? Un bilan peut vous aider à répondre à ces questions.

Idée reçue N°4 : « Vous allez forcément me dire pour quel métier je suis faite »
FAUX - Ma mission n’est pas de décider à votre place mais de vous accompagner à faire les bons choix de carrière. Ma posture de consultante s’ancre dans l’écoute active et la co-construction afin que vous soyez actrice de votre bilan. La conclusion de votre bilan sera un projet réaliste, concret et motivant mais il sera avant tout l’aboutissement d’un travail personnel et d’un accompagnement personnalisé.

Idée reçue N°5 : « Un bilan de compétences, c’est forcément pour se reconvertir »
FAUX - Le bilan peut évidemment être mené dans l’optique d’une reconversion professionnelle. Mais il ne faut pas forcément avoir envie de partir des chèvres dans le Larzac pour se lancer dans cette démarche 😊

Le bilan vous permettre d’envisager de changer de secteur, de fonction, de zone géographique, de statut (salarié, freelance), de modifier votre organisation de votre temps de travail (temps partiel, télétravail, 4/5ème…). Mais aussi d’identifier ou susciter des opportunités professionnelles, de faire évoluer votre poste, de définir une stratégie de recherche d’emploi ou de vous former.
La conclusion du bilan peut aussi être…ne rien changer du tout ! Ou tout simplement de développer une activité extra-professionnelle dans laquelle vous vous épanouirez. Il n’y a rien de défini à l’avance et rien ne doit être considéré comme un échec. L’objectif du bilan est que vous vous sentiez mieux dans votre vie, peut importe la forme que cela prendra.

Vous y voyez plus clair ? Si vous souhaitez échanger avec moi au sujet du bilan de compétences, n’hésitez pas à me contacter pour un entretien d’une heure, gratuit et sans engagement !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire